Skip to main content

La Mosquée Royal d’Ispahan, construite pour Shah Abbas I par l’architecte Ali Akbar Isfahani entre 1612 et 1637.

La Mosquée royale dIspahan

Il était une fois un pays entouré de voisins guerrier et conquérant entre l’Inde des grands Moghols et l’empire Ottoman un pays des hauts plateaux et de désert rocailleux, écrasé par le soleil traversé par les caravanes la Perse, aujourd’hui, on dit l’Iran un pays dont la religion est l’islam depuis l’an 641 il n’y a qu’un dieu, Allah et Mahomet et son prophète.

La Mosquée royale dIspahan

Il était une fois un roi Shah Abbas I grand souverain de la dynastie Safavide propagateur de la foi, il fera du chiisme la religion de l’État, sur le mur du palais d’Ispahan, il est représenté offrant une coupe de vin au roi du Turkestan venu lui demander protection, c’est lui qui fera d’Ispahan une ville monochrome et plate tombée en disgrâce depuis cinq siècles sa nouvelle capitale, il lancera pour cela un gigantesque chantier urbain qui se prolongera pendant des dizaines d’années.

La Mosquée royale dIspahan

Le cœur du projet c’est la grande place, le Maidān, longue de 500 mètres large de 160, quatre fois la Place des Vosges qui se construit à la même époque à Paris, c’est une place royale réservée au défilé militaire aux exécutions publiques, on y joue au polo, on s’y promène.

La Mosquée royale dIspahan

200 arcades toutes identiques abrite une galerie couverte et délimite le pourtour de la grand place, ce vaste espace public est un espace de liaison entre la ville ancienne et la ville des palais et des jardins du souverain, la place est orientée suivant l’axe nord-sud, chacun des quatre côtés est orné d’un monument, à l’ouest le palais de la sublime porte un grand balcon ombragé permet au roi de recevoir les ambassadeurs et d’admirer le spectacle du Maidān, en face la Mosquée privé du Shah au bulbe ocre et dépourvu de minarets, au Nord la porte monumentale du bazar symbolise le pouvoir des marchands, au sud la grande mosquée, qu’on appelle la mosquée du roi mais qui est en réalité la mosquée publique où toute la ville se réunit pour la prière du vendredi c’est aussi un lieu d’accueil, d’échangés et de débats une agora.

AB HRITANE

Compositeur de poésie, Amateur d'art et d'architecture, je partage avec vous mes coups de cœur.

Maison Fusion Dankor Architecture
Architecture

Maison Fusion

Delphine LéonardDelphine Léonardfévrier 1, 2022
projet Appartement PUSHKA studio B.group
Architecture

Appartement PUSHKA

Delphine LéonardDelphine Léonardjanvier 6, 2022

Leave a Reply